Blogue

Courir pour s’aimer ! – Texte de Valérie Lemay

Salut ! Je m’appelle Valérie et je suis une fille de la rive-sud venant d’une merveilleuse famille active. Mais à cette époque, le sport n’évoquait rien du tout pour moi. Bah ouais ! Je décidais plus souvent qu’autrement de troquer mes cours d’éduc pour aller faire la fiesta dans les bois avec les plus « hot » de l’école !

Quoi de mieux que se tenir avec les « bums » du quartier pour se sentir appréciée. Plus les années avançaient, plus je me tenais avec les pires « loubards », pour un jour finir en centre d’accueil. Comparution au tribunal, travaux communautaires s’en suivirent et tout le tralala. Ajoutez à cela, des idées suicidaires et des avortements multiples. Ma vie devenait de plus en plus chaotique et je me haïssais de plus en plus, par le fait-même.

Un jour, j’ai choisi de m’inscrire dans un centre d’entraînement, chez Swan. Ça ne m’a pas donné le « boost » que j’avais besoin car je suis vite retombé dans mon mode de vie chaotique, dans la consommation pendant quelques années.

Fraîchement déménagé, prête pour un nouveau départ, je m’inscris à un centre de conditionnement physique à Québec. Je fais des OCR (obstacle course racing).  Wow ça c’est génial !  Je cours assidûment avec mon fidèle compagnon canin, Stimpy, et mon moral est au top !

5 ans plus tard, une coach m’informe d’un événement sur Facebook : Ultra Trail Académie, organisé par Olivier Le Mener. Drôle de nom me dis-je. C’est apparemment un français, anciennement dans l’armée, qui fait des « Barkley ». Mais qu’est-ce que c’est des « barkley » ? Ça mange quoi en hiver ? Intriguée, je communique avec ce fameux Olivier. Il m’explique que c’est courir dans la brousse, tu vois, c’est de la souche qui défonce pis des roches et des racines. Bref, des sentiers naturels, sauvages, à l’état brut ! Ah ouin ? J’embarque ! Je vais me prouver que je peux me péter la face dans de quoi de solide en toute « sobriété ».

Le jour J, sur la ligne de départ, j’avais les genoux qui claquaient ensemble ! Pas parce qu’il faisait « frette » mais parce que j’étais si nerveuse et excitée en même temps! Qu’est-ce que je fais là moi, la coureuse sans expérience en trail, parmi tous ces athlètes ? Tsé, Miss « courses à obstacles », Donnez- moi une bûche à traîner ou un mur à traverser, quelque chose ! Laissez-moi vous dire que j’étais totalement en dehors de ma zone de confort ! Je m’étais fait dire dans le chalet que j’étais largement capable de faire le 21k à la place de la « Barkley » Je me demandais encore plus ce que je faisais là. En bon québécois : « ké cé que je fais icitte moé » Pas facile à gérer ça, hein ?!

Le départ est donné. C’est parti !…Oulala ! Dur, dur pour les chevilles. J’ai l’impression de ne pas avancer ! Pis, ça monte, ça monte pis ça monte encore !  Oulala, c’est dur ! Jusqu’à ce qu’un coureur passe à côté de moi, me donne une tape dans le dos et me lâche un : « Bonne course ! Have fun!  » Cet encouragement a été un vrai déclic du bonheur !

Ouais, ici nous sommes tous égaux ! J’ai eu le sourire fendu jusqu’aux oreilles tout le reste de la course. Je me suis dit « Wow ! C’est trop bon ce « buzz là! » Les gens s’entraident, t’encouragent et te donnent même des jujubes et du Gatorade ! C’est malade !

À la ligne d’arrivée, j’ai sauté littéralement dans les bras de ce grand homme de coeur : Olivier LeMener. C’était ma façon de le remercier de m’avoir transmis cette merveilleuse passion. Je fais désormais partie de cette grande famille du monde du trail.

L’an dernier, 1km à la fois, j’ai terminé la Bomba, qui fût un magnifique défi que j’ai relevé haut la main !!! Faut dire que le groupe et le programme d’entraînement UTA m’ont aidé à 110%. Super motivant d’avoir des gens passionnés qui t’accompagnent afin d’atteindre ton objectif.

Pour ce qui est de la course UTA, j’ai trippé sur les paysages, le terrain technique, les coureurs tous très amicaux, les bénévoles en feu, ma chute. Ouais, je suis tombée et me suis retrouvée les deux jambes dans les airs dans les fougères. Scène très drôle, à en rire pendant 2km … et oui hahahhaha !! Ben quoi ?! Elles sont hyper confortables les fougères à Portneuf !!! Vous avez déjà essayé ?!

Courir c’est aussi sentir qu’au fil des kilomètres, malgré que tes jambes deviennent lourdes ou molles, ta tête fait le reste pour que ton corps continue d’avancer. C’est tout simplement magique et euphorisant.

Ben voilà, la trail, c’est le dépassement et la confiance en soi. Pour moi, c’est aussi aller chercher l’énergie dont j’ai besoin en tant qu’être humain dans la nature, c’est apprendre à contrôler mes émotions.

Depuis que j’ai choisi de me prendre en mains il y a 4 ans, la course fait partie de ma vie et est essentielle à mon équilibre. J’en ai besoin ! Grâce à la course j’ai appris à m’aimer ! Si j’ai pu le faire, tu peux le faire ! Tout le monde peut le faire ! Alors, au plaisir de se croiser bientôt ! Merci gang !

Retour haut de page